Dinosaur Jr: « You’re Living All Over Me »

Loser-core. 1987, « You’re Living All Over Me », second opus du trio, premier album sur le mythique label SST, premier chef d’oeuvre. Cette six-cordes crie, impossible de la faire taire; riffs cradingues d’une intensité incroyablement brûlante, brumeuse et irradiante, et, au fond de ce chaos guitaristique, de cet apocalypse électrique se pose la voix de Jay Mascis, branlos de première catégorie, peinant à sortir sa voix de tout ce bordel, presque éteinte, lascive, celui-ci préférant t’achever par le biais de mélodies d’une simplicité absolument scandaleuse, mais juste incroyable, de celles qui te chopent immédiatement et ne te lachent plus. Le contraste est posé: couches de guitares bruyantes, distordues, raclantes mais mélodies assassines, de très haute volée. Cet album pue l’énergie de la jeunesse, celle du rien à foutre, la beauté de l’insouciance; tête baissée, à fond, on verra ce qui se passera après. Le son est approximatif, le tout est branlant, bancal, tient à peine droit, mais lorsque le trio se décide à faire péter la disto, on ne rigole plus, la wah-wah dégouline, le mur d’ampli fait son effet, tes oreilles fondent, c’est absolument jouissif, j’en reveux encore. Lumineux, la tête dans le ciel, d’une joyeuseté brouillonne absolument géniale. Le pilier rythmique ne faiblit pas derrière Mascis, et pilonne comme il faut aux moments les plus opportuns, rendant justice à des joyaux mélodiques à tomber, à se flinguer, à se les enfiler en boucle jusqu’à la mort. « Kracked », « Little Fury Things », « Raisans », « Sludgefeast », impossible de ne pas tomber raide en se reçevant ça dans la tronche, d’une puissance sidérante pour l’époque, sale, et qui n’a pas vieilli d’un iota. Au même titre qu’un groupe comme Sonic Youth, Dinosaur Jr aura, presque sans s’en rendre compte, marqué au fer rouge tout un pan de l’indie-rock américain, sans lequel celui-ci n’aurait peut-être jamais été. Un groupe d’une importance capitale, vitale. Ecouter « Tarpit » à burnes et au casque devrait être quelque chose d’obligatoire.

Dinosaur Jr – You’re Living All Over Me (SST, 1987)

  1. Little Fury Things
  2. Kracked
  3. Sludgefeast
  4. The Lung
  5. Raisans
  6. Tarpit
  7. In A Jar
  8. Lose
  9. Poledo
  10. Just Like Heaven

Dinosaur Jr

Publicités

~ par Pacush Blues sur 17 octobre 2009.

Une Réponse to “Dinosaur Jr: « You’re Living All Over Me »”

  1. Tarpit!! La tuerie parfaite pour headbanguer. Mon album préféré du groupe avec Bug, après je trouve que la mayonaise à trop tournée ‘hard fm’ (dans les années 90).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :