Do You Compute: « And We Are The Winners… »

Do You Compute, c’est un all-star band à la française, avec dans ses rangs des ex-Gameness, Belle Epoque, Seanews et Customers.

Mais Do You Compute, c’est surtout un putain de groupe, du genre de ceux qui devraient compter, qui devraient attirer largement plus d’attention que le petit microcosme qu’il touche actuellement.

Parcque pour passer d’une démo, certes sympathique, mais qui ne déclenchait pas en moi un torrent de passion et d’adoration pour ce groupe à un premier LP de cette qualité, le quatuor parisien à certainement du fournir une dose de travail de niveau supérieurement qualitative. Vulgairement, on pourrait aussi dire qu’ils ont dû taffer comme des porcs pour en arriver là. Car ce « …And We Are The Winners » est un excellent album. 

Première bombe, « Erase The Mistakes« , qui commence lentement… pour mieux te briser fourbement la nuque par dérrière. Boum ! Le son est puissant, tendu, frontal servant à merveille le propos fougueux du combo; la machine s’emballe, passionnée, hargneuse, tout est joué à fond. Pas le temps de comprendre ce qui se passe, les coups de massues pleuvent, breaks, contre-breaks, les idées fusent, guitares et basse s’affirment, s’imposent, sautillantes, instables, dynamité par un batteur d’une brutalité scandaleuse. Par-dessus ce bordel, deux voix qui se débattent, courageuses, s’entrecroisant, se répondant, se succédant, l’une grave, l’autre plus relevé, finissant de t’achever, le sourire aux lèvres. Et c’est comme ça tout le long de l’album, le quatuor misant tout ce qu’il a sur une énergie punk impressionnante. Pure, brute, sauvage, sèche, rêche, une énergie que je n’avais pas entendu aussi profonde et frappante depuis longtemps; hypnotique, magnétique et déterminée. Impossible de choisir un morceau plutôt qu’un autre, le tout s’appréhende comme un bloc compact, massif, te démontant tout simplement la machoire d’un plat de la main efficacement placé. Seul petit défaut, récurrent chez ces groupes de notre contrée, un accent qui peine parfois à convaincre, mais on s’en fout, Do You Compute vient tout simplement de pondre un premier album fabuleux, et je les en remercie.

Do You Compute – And We Are The Winners… (2008, Rejuvenation Records)

  1. Erase The Mistakes
  2. New Start
  3. The Bill
  4. Life Patterns
  5. Turnstile
  6. Fall Out
  7. Lucienne
  8. It Is Now
  9. Rad Party
  10. Solutions Inside

Do You Compute

Publicités

~ par Pacush Blues sur 6 septembre 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :