Karma To Burn: « Almost Heathen »

Karma To Burn vient de se reformer, et, comme un couillon, j’ai loupé leur unique passage en France. Je suis déception. Car ce trio est, comme on dit, la « crème de la crème » niveau stoner-rock instrumental burné. Trois albums ont suffit à ce groupe pour s’imposer comme une valeur sûre du genre, et « Almost Heathen » demeure le petit dernier, pondu en 2001 par le combo américain. De cette manière, je dirai simplement avec sincérité sans mentir et sans détour que ce LP m’a foutu une torgnole profonde et puissante, et ce dès le premier riff des dix morceaux qui le compose. Car, il faut que ce soit souligné, Karma To Burn n’est pas le groupe le plus massif qui existe (malgré que certains riffs produisent un effet équivalent à celui de ton frêle corps projeté à 2G sur un mur bétonné (j‘exagère à peine)), qualité apprécié dans leur style, mais compense avec ce qui fait que j’aime ce putain de groupe: un groove incroyable, béni, magique, ultime, génial, profondément bandant, bref, tu l‘auras compris, un groove de grande classe qui définit ce groupe et qui constitue son essence même. « Almost Heathen », c’est une succession à peine croyable de riffs brûlants, étouffant, s’enchaînant les uns après les autres, sans temps morts, et pendant cinquante minute avec un niveau rouleau-compresseur de qualité hautement supérieur qui serait capable de faire headbanger n’importe quel récalcitrant, de ton petit frère de 11 ans fan de tectonick à ta grand-mère de 95 ans parquée dans son déambulateur. Autre particularité du trio, celle de jouer la carte du tout instrumental. Particularité intéressante que n’avait pas réellement compris l’équipe de sous-doués mentaux officiant chez Roadrunner, à l’époque du premier album du trio, les obligeant à trouver un chanteur avant d’accepter de sortir ce premier effort (ce qui donna finalement le LP éponyme du groupe, enregistré avec le pizzaïolo du coin au micro). Plus de problème sur celui-ci, aucune voix ne se fait entendre, la musique du trio n’en ayant de toute façon pas besoin tant celle-ci se suffit à elle-même. Un format qui permet alors de savourer en toute tranquillité toute l’intensité électrique et la chaleur désertique et démoniaque magistralement insufflé par Karma To Burn dans cet album.

 

Karma To Burn – Almost Heathen (2001, Spitfire)

 

 

  1. 19
  2. 38
  3. 34
  4. 37
  5. 39
  6. 36
  7. 33
  8. 35
  9. 5
  10. 40

Karma To Burn

Publicités

~ par Pacush Blues sur 27 août 2009.

2 Réponses to “Karma To Burn: « Almost Heathen »”

  1. Voilà une chronique qui fait bien plaisir ! Il tourne de nouveau en France en décembre, espérons qu’ils passerons par Paris.

  2. Concert de KARMA TO BURN loupé… ennuyant, peut-être MAIS, il y a une alternative Dvd !!!

    Le Groupe US vient, en effet, de sortir un enregistrement :

    http://www.roooar.com/music/detail.php?id=3477

    Bonne Vision… et agréable écoute !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :