Fordamage + Enob + Møller Plesset @ La Miroiterie, 11/06/09

Alléchante affiche qui se profilait ce soir, en ce jeudi 11 juin, à la chancelante Miroiterie: Fordamage, Enob et Møller Plesset. Début des hostilités 19 heures pétante précise le flyer, de quoi me motiver pour bouger mon gros cul et arriver à l’heure dite, pour ne pas rater une miette des Møller Plesset dont j’ai entendu pas mal de bien. Fier de moi, je pénètre dans la Miroiterie à 19h05, problème, c’était une feinte, le premier groupe n’est toujours pas prêt. Quelques minutes d’attente, et c’est parti. Ok, j’avoue, Møller Plesset, avec un nom comme ça, j’ai toujours cru qu’ils étaient du nord, pas de la France, mais plutôt de l’Europe, style Danemark, Norvège, Suède. Raté, ils sont de Rennes, tout simplement. On s’en fout, le constat est là, ces types sont très très bons.

Ouais, excellent même. Formation tourné vers l’offensive: deux guitaristes, un batteur et un type qui s’occupe du micro. Et le quatuor bute la où ça fait mal, à coup de riffs vicieux, mathématiques, raclants, entrelacés; des riffs qui rebondissent, s’entrechoquent, se retrouvent, complexes, mais qui n’oublient pas de taper dans les gencives au moment les plus opportuns, et dynamité par un batteur qui n’hésite pas à tataner aussi forts que possible ses fûts. Par-dessus le bordel s’ajoute l’homme au chant, plaintif, parlé, parfois hurlé et secondé par un guitariste aux moments les plus prenants. Puissant, convaincant, mais comme je suis qu’un sale connard jamais satisfait, vu ce que j’avais lu par-ci par-là sur la toile, je m’attendais à quelque chose d’encore supérieur, même si la prestation des quatre Rennais était de haut niveau.

En tout cas bien supérieur aux suivants, Enob, le groupe parisien de la soirée. Punk-rock basique, même si le combo passe par quelques incursions noise bien senties, mais trop rares pour m’ouvrir l’appétit, le tout peine à passer après la bonne claque Møller Plesset. Passable, si seulement le quatuor n’avait pas cette attitude de faux-branleurs-je-suis-plus-punk-que-toi-parcque-je-demande-au-public-de-m’insulter-entre-les-titres assez irritante, surtout quand les morceaux ne suivent pas. Torse-poils dès la deuxième chanson, prise de kung-fu et lunettes délires pour le bassiste, super, ça passe vite, tant mieux, place aux stars de la soirée, Fordamage.

Fordamage donc, quatuor nantais (deux guitares, une basse, un batteur) auteur d’un album foutrement excellent cette année, « BelgianTango », fabuleux torpilleur nucléaire, mais qui se devait de révéler sa pleine puissance sur scène. Tout doucement, ils s’installent, et la salle commence à se remplir.

Lancé. « ABCD », première ogive, et le résultat est sans appel: simplement puissant. Carrément poutrale même, le son est excellent, chaque instrument se fait parfaitement entendre, et c’est surtout cette basse, comme sur l’album, robuste, trapu et teigneuse, qui me ravit. Le reste ne se fait pas oublier, duel guitaristiques avec riffs dans la continuité de Møller Plesset: mathématiques, entrelacés, mais plus directs que chez nos amis rennais, sans oublier l’homme derrière les fûts, assurant le groove qu’il faut. Direct, c’est l’adjectif qui conviendrait bien à Fordamage, tant le quatuor donne tout ce qu’il a sur scène, intense, s’époumonant autant que possible sur chacun des titres joués ce soir, majoritairement issue de leur petit dernier. « Blitz To Target », « No Dismissal Will Keep Us Alive », « La Bagarre », chaque morceau est d’une tension éprouvante, le public est à bloc et répond présent, ça gigote pas mal aux abords de la scène. Grosse intensité tout au long du set du quatuor, qui file à une vitesse indécente, ça fait longtemps que j’avais pas vu un concert filer aussi rapidement, c’est déja fini, les quatres sont en sueur, mais ont satisfaits une salle bien remplie pour l’occasion.

Fordamage

Enob

Møller Plesset

Publicités

~ par Pacush Blues sur 16 juin 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :