Triclops! + Ed Mudshi + Le Dead Projet + A.S.T.R.O @ La Jarry, Vincennes (13/04/09)

triclopslajarry

Deux jours que mes oreilles bourdonnent non-stop, et je remet ça ce soir. Deux jours de Nextclues Fuckfest: ambiance de folie, concerts géniaux; si tu n’y étais pas, tu étais dans l’erreur. Impossible de rendre compte de cette soirée de manière objective tant j’ai pu prendre un pied intersidéral.
Mais, pour l’heure, direction Vincennes, pour assister à la première venue en France des américains de Triclops!. Trois plombes pour trouver la salle; une pièce, capable de contenir, à vu de nez, une centaine de personnes, au troisième étage d’un immeuble bien paumé, mais avec de la moquette. Une scène riquiqui, dans le fond, qui ne tient que pour la batterie, le reste jouant à même le sol. A.S.T.R.O loupé, j’arrive au moment où Le Dead Projet s’installe. Malgré un nom assez minable, ces gars s’en sortent plutôt bien; une musique lourde, pachydermique, instrumentale rappelant le chapelet de groupes post-hardcore pullulant en ce moment, avec, comme figures de proue, les sempiternels Isis et Neurosis. C’est peut-être ça le problème du Dead Projet, des parties qui poutrent comme il faut, mais aucun signe particulier qui les sort de la masse de combos précités. Anecdotique.
On passera vite fait sur Ed Mudshi. Un des mecs du duo annonce « waw, c’est rare qu’on joue devant autant de monde » alors qu’il n’y a que dix pelés dans la salle, j’ai vite compris pourquoi. Punk ultra-balisé joué avec un balai dans le fion, accompagné d’un délicieux chant en français; la décision est prise rapidement: repli au fond de la salle, direction canapé en attendant que ça passe.
Au tour de Triclops! d’honorer la Jarry de leur présence. Quatuor (guitare, basse, batterie, voix) doté d’un solide CV (pêle mêle ex ou actuel Fleshies, Lower Forty-Eight, Plainfield, etc…), ils viennent de San Fransisco et ont récemment balancé leur premier méfait, « Out of Africa », sur Alternative Tentacles. Mais trêve de bavardages, ça commence. John, la bonne bouille au micro, s’excite déja en grattant maladivement une basse toute naze deux cordes. Bruit. Explosion. Triclops! est lancé, et ne s’arrêtera pas. Pour preuve, Jonh fera le zozo pendant tout le set, une vraie boule d’énergie. Le bougre se contorsionne, fait des galipettes, saute, fend le public, l’embrasse, l’embrase et essaye d’assurer son chant tant bien que mal, tout couvert qu’il est par le vacarme produit par ses petits camarades. Noisy-punk psychédélique de grande classe, le trio instrumentale est à fond, ça joue bien et fort, transpirant corps et âmes pour sa musique. Transpirer, c’est bien le mot, tant cette salle pouvait facilement tenir la comparaison avec un sauna, ce qui n’empêchera pas le (maigre) public présent ce soir de faire monter la température de quelques degrés supplémentaires, ça bouge bien, bonne ambiance, tout ce qu’il faut pour un bon concert est réuni ce soir. Le quatuor ira chercher bien au fond de lui-même pour balancer deux rappels  qui finiront de me mettre sur les rotules. Beau travail.

Triclops!

Ed Mudshi

Le Dead Projet

A.S.T.R.O

Publicités

~ par Pacush Blues sur 25 avril 2009.

4 Réponses to “Triclops! + Ed Mudshi + Le Dead Projet + A.S.T.R.O @ La Jarry, Vincennes (13/04/09)”

  1. ed mudshi: vraiment des connards qui vivent par procuration et au crochets des groupes américains

    ben

  2. ed mudshi faut vraiment qu’ils arrêtent de venir nous casser les couilles et les oreilles à Paris avec leur musique trop bidon, ils peuvent pas rester sur la canebière un peu, fada

  3. fait doucement !

  4. Il faut vraiment que les snoobs en ton genre apprennent un temps soit peu le respect. Tu déformes nos propos, On était étonné que des gens ai pu trouvé la salle et soit venu un lundi soir alors que c’est pas facile ; bien sur cela te donne matière à nous insulter également sans prendre le temps d’ananlyser notre musique puisque « Tu a pratiqué un replis stratégique sur le cananpé hors de la salle » ce qui semble être d’un grand professionnalisme et d’un grand secours pour ceux qui auraient aimé savoir vraiment ce qu’on valait…
    « Fait doucement »… laisse moi rire, mon pot te répond avec un rare humour alors que tu nous chie à la gueule.
    Quand tu essayera un temps soit peu de sortir de ton conformisme, peut-être que tu sentira aussi le balai dans le cul en jouant de la musique, au lieu de te masturber ?
    Au plaisir de rencontrer à un prochain concert.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :