DJ Signify: « Of Cities »

of_cities-dj_signify_4802Même si ce Of Cities n’est – si je ne me trompe pas – que son second album, le new yorkais DJ Signify n’en est pas exactement à son coup d’essai, puisque sa première mixtape, Signifyin’ Breaks est parue il y a déjà treize ans. Et ce disque prouve qu’en matière de hip hop instrumental (ou d’abstract hip hop, c’est selon), il n’a rien à envier aux maîtres DJ Shadow ou RJD2.

S’ouvrant sur un The Sickness assez inquiétant, Of Cities met directement dans le ton: sombre. Cette noirçeur monte même d’un cran immédiatement après, avec le fabuleux Low Tide, sur lequel le prodige Aesop Rock vient couvrir les beats opressants de Signify de son flow inimitable, débitant ses paroles obscures à une vitesse ahurissante. Et puis, après un premier interlude qui vient un tantinet calmer le jeu, l’atmosphère évolue. On reste dans une ambiance très dark, c’est indéniable, mais le tout sonne en même temps plus apaisé, jazzy.

Par la suite, le disque restera globalement dans cette teinte plus jazzy, tout en n’oubliant pas de remonter la tension sur quelques passages, notamment le dyptique Sink Or Swim (qui voit le retour d’Aesop Rock) / The Gods Get Dirty. Mais finalement, au-delà de la capacité de DJ Signify à créer des atmosphères finement ciselées, ce qui impressionne ici, c’est son talent pour créer des morceaux riches et complexes (on est près de l’electronica la plus sophistiquée). Car un bon nombre de morceaux ici sonnent tout simplement comme des petits classiques instantanés, paraissant inoubliables dès la première écoute. Je pourrais m’attarder par exemple sur 1993, sa ligne de basse et ses cuivres qui insufflent un puissant groove au morceau, Bollywood Babies aux samples aux réminiscences indiennes, mais troubles, le génial Low Tide, ou encore le vaporeux et éthéré Vanessa, mélodiquement impressionnant. Et ce n’est pas la seule chose impressionnante ici: la richesse des sons est par exemple à tomber. Il y a également, donc, de quoi ébahir au niveau des mélodies, et de la construction même des morceaux: enchaînant la plupart du temps trois ou quatre parties au minimum au sein d’un même morceau, Justin Levy (car c’est son nom) se révèle donc également un mélodiste hors pair.

Et, au  fil que les morceaux défilent, on se rend compte que quelque chose se dégage réellement de ce disque. Les six interludes sont tout aussi indispensables que les morceaux à proprement parler, renfermant également leur lot de trouvailles. Les quelques featurings (deux avec Aesop Rock donc, et un avec Matt Kelly – un MC dont je n’avais jamais entendu parler auparavant) s’intègrent très bien et viennent apporter de la variété à l’ensemble. On voyage à l’écoute de ce disque, entre les tonalités purement hip hop et d’autres au choix plus vaporeuses, orientales, lancinantes, jazz, etc: la palette d’ambiances abordées est très large, et pourtant tout s’enchaîne de façon cohérente, et toujours avec cette couche de noirçeur qui vient envelopper chaque seconde.

Je n’ai rien à redire. Of Cities est assez remarquable, et ne possède pas de point faible particulier. En quarante-sept minutes, DJ Signify y démontre toute l’étendue de ses talents. La mélodie de 1993 reste logée dans mon crâne depuis deux mois. L’un des meilleurs disques de ce très riche premier trimestre 2009, à écouter,tout simplement.

DJ Signify – Of Cities (2009, Bully Records)

  1. The Sickness
  2. Low Tide
  3. Interlude 1
  4. Costume Kids
  5. Delight To The Sadist
  6. Interlude 2
  7. Vanessa
  8. Interlude 3
  9. 1993
  10. Interlude 4
  11. Sink Or Swim
  12. The Gods Get Dirty
  13. Interlude 5
  14. Bollywood Babies
  15. Interlude 6
  16. Hold Me Don’t Touch Me

Myspace: DJ Signify

Publicités

~ par SyrFox sur 13 avril 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :