Scul Hazzards: « Let Them Sink »

sculhazzards-letthemsink

Cinq labels français qui s’associent pour donner vie à la distribution du premier effort de Scul Hazzards, « Let Them Sink », en France, cela a de grandes chances de signifier que cet LP du trio de Brisbane mérite l’attention.
Pourtant, on est ici en terrain connu, école Touch & Go et AmRep; influences de plus en plus rabâchées ces derniers temps, mais qui cachent parfois de superbes perles. Pas de doutes, Scul Hazzards en est une, bien grosse, brillante et belle. Neuf brûlots noise-punk (plus trois interludes) servis avec la plus grande conviction qui soit. Rondelle posée sur la platine, on laisse filer le bras, et le premier tube s’impose d’entrée: « Man Up ». Un morceau à l’image de l’album entier, représentatif du trio, avec cette voix hargneuse, suintant la frustration et la haine, braillée, sortie des tripes du bonhomme. Accompagné de sa guitare, le gus te rappelle à l’ordre à chaque fois que tu t’égares, ne serait-ce qu’une seconde, par une claque d’une intensité foudroyante. Bien sûr, oublier la présence de la basse serait une erreur, tant la Rickenbaker de Tiffany sait se faire entendre et briser quelques chevilles aux moments les plus opportuns (« Man Up » donc, mais aussi l’énorme « Plastic Protective »). Reste la batterie, au taquet, cette caisse claire claque comme il faut ! Le reste de l’album est de très haute teneur, court, efficace, tendu comme un slip kangourou (c’est pas pour rien qu’ils sont australiens), teigneux et violent. Un groupe qui ne se contente pas de vomir une par une les réfèrences citées plus haut, mais qui joue un mélange très personnel de tout ce bordel noise des années 90: Jesus Lizard, Shellac, Table… Et ça, c’est déja beaucoup. Scul Hazzards pose d’entrée de jeu un excellent album. Joli coup.

Le 17 avril aux Instants Chavirés pour les parisiens. Les rater serait une erreur. Vous êtes prévenus.

4t032hear2entryfull

Scul Hazzards – Let Them Sink (2008, Who’s Brain/Rejuvenation/Les Disques du Hangar/Shot Down Records/Slow Death)

  1. Man Up
  2. Greater Good
  3. Last Few Bucks
  4. Counter Empathy
  5. #1
  6. No Tomorrow
  7. #2
  8. Needle’s Eye
  9. Short Cut
  10. They Took It All
  11. Toothbrush
  12. Plastic Protective

Scul Hazzards

Publicités

~ par Pacush Blues sur 10 février 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :