GOMM: « Destroyed To Perfection »

gomm1Fin Décembre 2004. Aurélien, que vous connaissez plutôt sous le pseudonyme de SyrFox (et oui, je parle de moi à la troisième personne.), quatorze ans depuis deux mois, et sortant depuis quelques mois de sa période « fan de Linkin Park », en ayant découvert, au hasard, Sonic Youth, se procure pour Noël une poignée de CDs, dont Daydream Nation et Sister des précités, et, ce qui nous intéresse aujourd’hui, le premier album d’un petit groupe lillois dont il a entendu parler, Destroyed To Perfection.

Quelques heures plus tard, je lance l’album dans mon walkman (décédé depuis) – oui, je repasse à la première personne. Pan! Une sirène retentit, un synthétiseur tente de se faire entendre, ça riffe sec, ça va à 200 à l’heure, je n’ai jamais entendu quoique ce soit de semblable! Une chanteuse déballe des paroles en allemand, les guitares sont robotiques, le tout finit dans des cris. Par la suite, la tension ne faiblit pas, le groupe alterne paroles en français et anglais, pas très originales, et puis l’accent n’est pas top top, mais rien de franchement gênant (pas de quoi jeter le disque par la fenêtre quand même), les riffs sont obsédants, le groupe nous fait rentrer dans une véritable spirale frénétique, et enchaîne claque sur claque, Rejoice, Into Perfection, I Need, sans oublier de ménager le temps pour quelques pistes plus calmes, comme ces Flashes Of Hope ou Common Place tout en montées, mais toujours avec ces rythmiques terribles qui donnent violemment envie de se secouer. Je vénère cet album. 2005 commence sous les meilleures augures.

Bon. Il est clair que quatre ans plus tard, je suis un peu moins indulgent qu’auparavant, et quelques défauts se dégagent: I Want n’est franchement pas  géniale, et le tout n’est pas follement original – sans être banal pour autant; il y a donc de quoi pinailler ici et là. Mais même s’il n’est clairement pas le chef-d’œuvre que j’admirais, Destroyed To Perfection reste un bien bon album: je ne peux pas bouder mon plaisir quand les riffs de Rejoice ou Into Perfection retentissent, les sons de guitare sont dévastateurs, les quelques touches électroniques parfaitement incorporées et des morceaux tels que Break Machine (quelle montée!), Flashes Of Hope ou Common Place, accalmies hypnotiques dans le torrent post-punk du groupe, sont tout simplement remarquables, tant par leur construction que par leurs mélodies, par les ambiances évoquées que par l’utilisation des vocaux. GOMM propose un album tendu, parfois naïf mais rudement bien écrit. La section rythmique est percutante, les riffs d’une efficacité à toute épreuve (surtout celui de Into Perfection, basique mais tellement redoutable), alors que les chants de Marie et Olivier (respectivement le M et le O de GOMM – je vous laisse trouver les deux autres) se complètent à merveille. Bref, même si vous comprendrez bien que mon rapport à ce disque est un peu particulier, il y a tout de même ici nettement de quoi satisfaire même les oreilles les plus exigeantes, de l’ouverture Karl Heinz Mucke au final Sorry.

Quelques mois après sa sortie autoproduite initiale, l’album a été réédité par PIAS, avec une vidéo en bonus sur le disque, mais moi j’ai toujours ma version autoproduite par le groupe, qui vaudra de l’or quand ils deviendront super connus mais que je garde parce que quand même, c’est écrit DESTØ12 au lieu de PIASF116CD sur la tranche – ça fait toute la différence, non? Et tant que j’y suis, l’album suivant, 4, est tout aussi bon.

GOMM – Destroyed To Perfection (2004, Autoproduit / 2005, PIAS)

  1. Karl Heinz Mucke
  2. Organic Unity
  3. Rejoice
  4. Flashes Of Hope
  5. I Want
  6. I Need
  7. Punk 3
  8. Common Place
  9. Into Perfection
  10. Break Machine
  11. Sorry

Myspace: GOMM
http://gomm.free.fr

Publicités

~ par SyrFox sur 28 janvier 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :