railcars: « Cities Vs. Submarines »

cities vs submarinesDix minutes, c’est court. Mais c’est suffisant pour qu’Aria C Jalali et ses acolytes, alias railcars, nous laissent rentrer dans leur monde, peuplé  de structures débraillées, de boîtes à rythmes lo-fi, de synthés ou guitares noisy jouant des mélodies simples et sympathiques. La voix, cachée derrière le reste des instruments, se fait souvent lyrique, évoquant Xiu Xiu – dès lors, on ne s’étonnera pas d’apprendre que l’album a été enregistré et produit par Jamie Stewart – de Xiu Xiu, donc – dans sa cuisine.

Si les quelques secondes de beats technos durs qui ouvrent l’EP laissent supposer que l’on a ici affaire à un groupe rigide, on découvre ainsi bien vite qu’il n’en est rien: railcars nous propose en réalité une pop déconstruite, lo-fi mais malgré tout mélodique, témoignant souvent d’une sorte de joie communicative, comme sur l’excellent morceau d’ouverture, There Is Ice, It Is Blue – mais pas seulement, puisque le groupe sait aussi nous distiller quelques passages un peu plus mélancoliques sur Saints Are Waiting For Me (Outside My Door) – même si comme nous l’annonce d’emblée la pochette, ce Cities Vs. Submarines n’est clairement pas un disque dépressif – ou un court segment ambient avec Through The Trees Lay Smokestacks.

On retiendra surtout les excellents deux premiers titres de l’EP – et tant pis si le dernier est un peu en-dessous des autres, le tout passe tellement vite que l’on n’a pas vraiment le temps de s’en plaindre. En bref, un EP bien sympathique. Dix minutes, c’est court. Tant mieux, on pourra le réécouter souvent – et c’est très prometteur pour la suite.

railcars – Cities Vs. Submarines (2008, Gold Robot Records)

  1. There Is Ice; It Is Blue
  2. Saints Are Waiting For Me (Outside My Door)
  3. Concrete Buildings
  4. Through The Trees Lay Smokestacks
  5. Bohemia Is Without A Sea

Myspace: railcars

Publicités

~ par SyrFox sur 27 décembre 2008.

Une Réponse to “railcars: « Cities Vs. Submarines »”

  1. […] 29. railcars – cities vs. submarines EP : En dix minutes et cinq compositions, le projet d’Aria C Jalali impose son univers, entre vocaux évoquant Xiu Xiu (l’EP a d’ailleurs été mixé par Jamie Stewart) et lo-fi, entre programmations électroniques et jolies mélodies, fourmillant de détails, déconstructivement mélodiques et mélodiquement déconstruites. _ […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :