Clark: « Turning Dragon »

clarktturningdragon1Sur ses trois premiers albums, Chris Clark nous proposait des compositions electronica de très grande classe, aux mélodies finement ciselées – nottament sur le fantastique Body Riddle d’il y a deux ans. Et voilà que cette année, l’Anglais revient, toujours sur le mythique label Warp, avec un nouvel album pour le moins surprenant. N’hésitant pas à prendre tous ses fans à contre-pied, il nous livre en effet ici un authentique album de techno. Oui mais attention, techno à la sauce Warp. Après le Smash de Jackson & His Computer Band en 2005 (sur Warp, donc), nous avons donc ici aussi affaire à une techno très destructurée. Beats saccadés, sons compressés à l’extrême, distorsion omniprésente, tout y passe. Et si l’ambiance est indéniablement très oppressante, il s’avère que cette musique est en fait d’une efficacité ravageuse.

L’album s’ouvre sur deux titres imparables, New Year Storm, ou comment introduire un album de la meilleure des manières, puis l’incroyable Volcan Veins, capable de réconcilier les habitués des dancefloors et les amateurs de musique électronique plus « cérébrale » (que ce terme est moche!). En quatre minutes, Clark démontre son talent en nous proposant ce qui pourrait tout simplement être le meilleur titre techno de l’année: construction impeccable, rythmiques terrassantes, ambiance hallucinante. Deux titres plus tard, le disque prend un nouveau virage avec l’excellent For Wolves Crew, autre sommet de l’album, qui marque le retour remarqué des mélodies. Se permettant une construction en tiroirs (on peut dénombrer au moins trois ou quatre parties différentes), Clark ouvre ce titre avec des rythmiques métalliques déconstruites, presque house, avant de plonger l’auditeur, après une montée grandiose,  dans une atmosphère irréelle avec l’apparition d’une mélodie entêtante. Plus loin, le morceau marque un break, avant de repartir de plus belle sur une nouvelle section mélodique, d’une beauté frappante.

Dès lors, l’album mélange en permanence ces rythmiques techno démantibulées (le fameux « four to the floor » est souvent maltraité) et ces mélodies superbes dont Clark a le secret – même si elles sont plus ou moins  visibles en fonction des titres (Violenl ou Gaskarth / Cyrk Dedication, par exemple, sont très abstraites, rappellant presque les expérimentations d’Autechre). Cet océan chaotique révèle ainsi quelques perles: le magnifique Ache Of The North, qui dénote une nouvelle fois le talent incroyable de Clark dans la construction de ses morceaux, ou le presque reposant Mercy Sines (malgré un rythme effrené!).

Cet enchevêtrement de beats presque industriels, déformés par une compression très marquée, évoque un paysage urbain délabré, en pleine dévastation. Un véritable chaos de sons métalliques, sous lesquels se cache une étrange splendeur. La cohésion entre les titres de l’album achève de donner à l’auditeur le sentiment de rentrer dans un autre monde, chaotique et beau à la fois. Un disque qui parle autant au corps (comment ne pas au moins secouer la tête sur ces rythmiques ?) qu’à l’esprit, trouvant le parfait point d’équilibre entre mélodies superbes et rythmes dansants. En bref, indispensable pour tout fan de musique électronique.

Clark – Turning Dragon (2008, Warp)

  1. New Year Storm
  2. Volcan Veins
  3. Truncation Horn
  4. For Wolves Crew
  5. Violenl
  6. Gaskarth / Cyrk Dedication
  7. Ache Of The North
  8. Mercy Sines
  9. Hot May Slides
  10. Beg
  11. Penultimate Persian

Myspace: Clark

Publicités

~ par SyrFox sur 6 novembre 2008.

2 Réponses to “Clark: « Turning Dragon »”

  1. Il é ou le strime ?

  2. […] 04. Clark – Turning Dragon : Deux ans ont passé depuis le sublime Body Riddle, et Clark nous revient avec un album résolument différent: ouvertement techno, aux rythmiques dancefloor infernales (sur Volcan Veins par exemple, meilleur titre techno de 2008) et complexes, il n’en oublie pas pour autant les mélodies electronica qui ont fait son charme par le passé. Foudroyant, oppressant, et pourtant beau: c’est un chef-d’œuvre. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :