Cloudland Canyon: « Requiems Der Natur 2002 – 2004 »

Des voix entremêlées, utilisées comme instruments, quelques notes éparses de guitare, des sons de provenances inconnues, ouvrent cet album, comme une invitation à entrer dans un monde éthéré: celui de Cloudland Canyon. Et si l’on peut s’attendre, au vu de cette introduction, à une musique entre drone lumineux et ambient ténébreux, avec des sonorités tribales ou folk, plutôt répandue en ce moment, que certains ont tenté de nommer « freak folk », « New Weird America » (bien que nous soyons ici en présence d’un duo entre un Etats-Unien et un Allemand), Requiems Der Natur 2002 – 2004 se révèlera en réalité, au fil des écoutes, beaucoup plus varié. Le duo n’hésite ainsi pas à nous proposer, parmi des plages planantes telles que Field Ghosts, des passages très percussifs (Sea Chirp) ou des compositions beaucoup plus pop (Carolina Foxtail, dotée d’une mélodie de piano),  voire jazz (Holy Canyon (Vanquish) touche au sublime avec ses envolées de cuivres d’une classe inouïe); mais surtout des morceaux d’une beauté indéniable: outre Holy Canyon précédemment cité, notons ce qui reste après plusieurs écoutes comme le sommet du disque, ou en tout cas comme le morceau le plus mémorable: Clearlight Intry. Mélangeant des phases lancinantes, répétées inlassablement par Kip Uhlhorn et Simon Wojan, à un vibraphone/xylophone/synthétiseur/jeu de clochettes (?) évoquant le spectre de Tortoise, cette plage céleste et finalement très accessible, est d’une beauté époustouflante à peine voilée.

Toutefois, si les styles abordés paraissent très divers, une constante reste valable sur tout l’album, que ce soit dans les moments les plus enjoués (les éclats vocaux rythmiques de Sea Chirp, proches d’un Raccoo-oo-oon) ou les plus sombres (l’obscur Brightbeijing clôturant le disque), les plus clairs (Summer Cloth, où les harmonies vocales sont placées au premier plan) ou les plus profonds (Secondary Chanting et ses basses immenses, plongeant en pleine jungle tropicale, ou Joyful Noise, extrêmement dense): l’atmosphère qu’il dégage. Une atmosphère éthérée (donc), spatiale, comme si l’on écoutait cette musique dans une bulle, hors du monde et du temps. Tout, ou presque, semble flou, en particulier Holy Canyon, où des nappes évanescentes viennent élever vers d’autres sphères une mélodie relativement simple. Ailleurs, c’est la simple présence de sons imprévus qui vient insinuer ce sentiment (sur Carolina Foxtail par exemple, où des sons rappelant Eric Copeland et ses mélodies extraterrestres viennent parasiter une pop song a priori classique). L’ambiance se fait également abstraite et poétique – ce qui est renforcé par les titres des plages, très évocateurs et imagés (Brightbeijing, Field Ghost, Coastal Breathe), ainsi que par le nom du groupe (au jeu des noms de groupe poétiques, Cloudland Canyon ont gagné la palme).

La coupure abrupte qui termine le disque n’en est que plus surprenante: là où on s’attendrait à un decrescendo lent et progressif, Cloudland Canyon s’arrête sans prévenir. Et il devient, aux premières écoutes, difficile de se rappeler de ce que l’on vient d’entendre, comme si vos souvenirs partaient avec cet ultime drone. Quelques écoutes attentives s’imposent donc comme indispensables pour apprécier ces Requiems de la Nature à leur juste valeur. Tout simplement magnifique.

Cloudland Canyon – Requiems Der Natur 2002 – 2004 (2006, Tee Pee Records)

  1. Opening / Ice Of Rift
  2. Clearlight Intry
  3. Carolina Foxtail / Sea Chirp
  4. Field Ghosts
  5. Coastal Breathe
  6. Holy Canyon (Vanquish)
  7. Joyful Noise
  8. Secondary Chanting
  9. Summer Cloth
  10. Brightbeijing

Myspace: Cloudland Canyon

Publicités

~ par SyrFox sur 24 septembre 2008.

Une Réponse to “Cloudland Canyon: « Requiems Der Natur 2002 – 2004 »”

  1. hello collègue!

    ton blog est tt à fait recommandable! quelle chro du concert des Melvins!

    a+
    http://presque-fameux.over-blog.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :