Truckasauras: « Tea Parties, Guns & Valor »

Truckasauras fait du chiptune, musique basée sur des sons de GameBoy, Commodore 64, et autres machines usuellement réservées aux retro-gamers. Truckasauras ne distribue pas son album en CD ou en vinyle: lorsque vous le commandez au label, vous recevez un livret et un lien pour télécharger les morceaux. Sur cet album de Truckasauras, il y a un titre qui s’appelle « Up, Up, Down, Down, L, R, L, R » et une reprise du générique de Super Copter. La pochette de cet album de Truckasauras représente une multitude de quads pixellisés. Et surtout: Truckasauras s’appelle Truckasauras.

Après ces quelques lignes de présentation, vous avez normalement là tout pour penser que ce Tea Parties, Guns & Valor n’est qu’une bonne blague pour amateurs de jeux vidéos rétro, sans aller plus loin que ça. Et à vrai dire, l’introduction, Introcut (en featuring avec DJ Introcut, qui a probablement du se spécialiser dans les intros d’albums), confirme parfaitement cette impression initiale: une musique de jeu vidéo fatiguée pénible et sans intérêt. Mais vous vous doutez bien que je ne serai pas en train d’écrire au sujet de cet album s’il ne se résumait qu’à ça.

Et en effet, dès la deuxième piste, Fak!!! (décidément, quel goût dans le choix des titres), Truckasauras se montre bien plus intéressant: une electro instrumentale aux tons acides et distordus, minimaliste et construite à la fois, qui clappe là où il faut, la mélodie est imparable, ça donne furieusement envie de monter le volume, et surtout, le break final est absolument génial, le genre de morceaux que l’on se repasse sans cesse et sans se fatiguer. La suite de l’album, si elle n’atteint pas ce sommet, est quand même vraiment recommandable, puisque Truckasauras livre des compositions d’une qualité indéniable, constamment surprenantes, et ce malgré l’utilisation permanente des mêmes sons (forcément: ils font partie du principe même de la musique du groupe). On se rapproche parfois d’un Hot Chip qui aurait intensifié l’utilisation de l’électronique blip-blop, par exemple sur des Up, Up, Down, Down, L, R, L, R ou Knuckle Buckemruff (avant la seconde partie très dancefloor et efficace) aux teintes presque romantiques (impensable, je sais). Sur Angels Sound Like Bottle Rockets, autre temps fort de l’album, des sons plus clairs viennent apporter une atmosphère très aérienne dans l’excellente seconde partie du morceau; DJ Collage s’invite sur Hold On pour un rap débridé qui me rappelle de loin le courant grime anglais. Et le plus improbable dans tout ça: même la reprise du thème de Super Copter se révèle écoutable et plus que ça, très bonne! Le mieux dans tout ça, c’est que ça ne sonne jamais vraiment musique de jeu vidéo (si l’on excepte l’introduction de Howie C), et on ne pense franchement que très rarement à la répétitivité des sons utilisés, tant le tout sonne fluide et naturel – on n’est pas ici dans une énième formation conceptuelle. Bien sûr on ne touche pas toujours à l’excellence: Ain’t No Danbo (When He’s Gone) se révèle ainsi assez dispensable.

Cela dit, l’ensemble est tout de même de très bonne facture, et l’album se termine parfaitement sur un Porkwich tout à fait dans le ton. Ou plutôt… aurait dû se terminer. Car, autre élément de l’album: plutôt que de le faire en deux sorties séparées, Truckasauras vous offre avec les compositions originales le remix-album. Et là, c’est le drame. Si le premier remix (le Basic Remix de Knuckle Buckemruff) est vraiment excellent et apporte véritablement quelque chose au morceau, en dépassant les sonorités lo-fi de l’original, et que le second est plutôt sympathique sans être foncièrement nécessaire à l’album, le reste est tout simplement sans intérêt, avec des sonorités presque disco sur le premier remix de Angels… , le rap de Hold On devient complètement imbuvable, on tombe dans la techno la plus grossière sur celui de Ain’t No Danbo. Le pire est atteint sur la dernière plage, le remix de Fak!!!: ses dix minutes ne paraissent même pas imposantes, et Jerry Abstract se fourvoie dans une série interminable de clichés techno insupportables. Ces remixs laissent malheureusement une impression de remplissage, et l’album aurait vraiment gagné à s’en passer.

En bref, faites vous une faveur: arrêtez cet album après le remix et vous tiendrez là un album d’electro tout à fait recommandable, et pas seulement pour son côté « curiosité GameBoy »: loin d’être un simple exercice de style, Tea Parties, Guns & Valor est en fait un album très efficace, loin d’être soulant. Highly enjoyable, comme diraient les anglais. Truckasauras a signé un bon album.

Truckasauras – Tea Parties, Guns & Valor (2008, Fourth City)

  1. Introcut (feat. DJ Introcut)
  2. Fak!!!
  3. Angels Sound Like Bottle Rockets
  4. Hold On (feat. DJ Collage)
  5. Ain’t No Danbo (When He’s Gone)
  6. Howie C
  7. Super Copter
  8. Up, Up, Down, Down, L, R, L, R
  9. Knuckle Buckemruff
  10. Porkwich
  11. Knuckle Buckemruff (Basic Remix)
  12. Porkwich (Plan B Remix)
  13. Ain’t No Danbo (When He’s Gone) (Copy Remix)
  14. Angels Sound Like Bottle Rockets (ER Don Remix)
  15. Angels Sound Like Bottle Rockets (Ghostbait Remix)
  16. Hold On (Dutty Larry Remix)
  17. Fak!!! (Jerry Abstract Remix)

Myspace: Truckasauras

Publicités

~ par SyrFox sur 13 septembre 2008.

Une Réponse to “Truckasauras: « Tea Parties, Guns & Valor »”

  1. […] second album, en 2009 (le premier, paru l’an passé, étant déjà une franche réussite) 21. Truckasauras – Tea Parties, Guns & Valor : Loin du délire pour nostalgiques des jeux vidéos des années 80 auquel on pourrait […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :