Rubin Steiner: « Drum Major! »

Drum Major!

Au tout début de cet album du prodige français Frédérick Landier, alias Rubin Steiner, il y a quelques sons de cirque, qui durent quelques secondes, avant de laisser progressivement la place à un beat basique et une mélodie simpliste et claire sur lequel une voix nous déclame une liste de prénoms (« Albert. Anton. Anna. Bernhard. Emma… »). Could You Spell It?, nous dit le titre du morceau. On rigole doucement. En réalité, on vient de rentrer sans le savoir dans un voyage musical interstellaire, oubliant toute idée de genre. Cela dit, on ne va pas tarder à le savoir non plus. Un peu plus de deux minutes plus tard, Rubin nous envoie Your Life Is Like A Tony Conrad Concert, et là on ne rigole plus du tout, parce qu’on est remis à sa place comme il faut: des synthés qui vous martelent, des cowbells à n’en plus finir, et un chant imparable démultiplié infiniment, des scratchs dans tous les sens! Inutile de résister, vous êtes déjà en train de taper du genou et de secouer la tête. Et après ça? Hé bien, ça continue, et vous trouverez tout ce que vous cherchez: du hip hop groovy et efficace? Il y en a un peu partout (en particulier sur Murderation et sa mélodie géniale)! Des programmations electronica endiablées à la Aphex Twin? Il y en a aussi (écoutez la fin speedée du Schlaffenwagonnet)! Des scratchs acides qui vous mettent la bave aux lèvres et-qu’on-en-redemanderait-pendant-des-heures-tellement-c’est-bon? Mais bien sur, allez écouter Ten Drummers Back, vous n’en ressortirez plus. De courts speechs en français par-ci et par-là? Hé oui, il y a de ça aussi (« Bras écartés au-dessus de la tête. Secouez les mains, beaucoup plus en avant. »). Et je sais que vous alliez le demander, vous trouverez aussi bien sur un genre de chorale hip hop (Put Your Horn In Your Ass And Pull Off – titre mémorable), un morceau à la guitare sèche aux consonnances espagnoles (Que Bonita Es La Vida), des relents de nu jazz à droite et à gauche (My Own Style), des morceaux épiques (Universe). Et puis des intros parfaites, car il faut le dire, ce Rubin a décidément le don pour vous rallier à sa cause dès les premières secondes de ses morceaux, il n’y a qu’à entendre Murderation: en quelques secondes, tout est dit (« Greetings, my friends. Now here’s some music for you all in the dancing mood », ou quelque chose comme ça), l’atmosphère est déjà au groove pur et dur, et vous, vous êtes déjà en train de préparer la piste de danse.

En bref, cet album est un joyeux fouillis dans lequel vous trouverez de tout, mais toujours organisé de façon à être le plus imparable possible. Vous êtes prévenus: en mettant ce disque, vous êtes prêts à passer 40 minutes agitées. Voire même beaucoup plus, car il est difficile de ne pas avoir envie de rappuyer immédiatement sur Play dès la fin de Don’t Try To Copy Your Heroes. Pour finir, notons que le packaging est superbe (le CD est gravé de sillons, comme un véritable vinyle), et ajoutons qu’on a ici une vraie réfutation organisée de l’argument disant que la musique électronique est inhumaine. D’ailleurs, vous l’entendrez même au cœur du disque: « Robot, robot, c’est un mot de journaliste. Il n’y a pas de robot, il y a un homme, des hommes, il y a des machines, et ces hommes se servent de ces machines! » Vous en êtes peut être conscient ou effrayé (écoutez l’album, vous comprendrez), il n’empêche qu’un enfant de huit ans vous l’expliquerait mieux que moi: ce disque, il est trop cool.

Rubin Steiner – Drum Major! (2004, Platinum Records)

  1. Could You Spell It?
  2. Your Life Is Like A Tony Conrad Concert
  3. Schlaffenwagonnet
  4. Murderation
  5. Ten Drummers Back
  6. An Introduction To Sweet Music
  7. Que Bonita Es La Vida
  8. My Own Style
  9. Universe
  10. Put Your Horn In Your Ass And Pull Off
  11. Don’t Try To Copy Your Heroes

http://www.rubinsteiner.com
Myspace: Rubin Steiner
Vidéo: Rubin Steiner – Your Life Is Like A Tony Conrad Concert

Publicités

~ par SyrFox sur 25 juin 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :