Enablers: « Output Negative Space »

Acheté des mains de Joe Goldring, le guitariste, lors de leur fabuleux passage en concert à la Mécanique Ondulatoire, je m’attendais à retrouver la fureur électrique, ponctuée de l’énergie presque surnaturelle avancée par le chanteur, Pete Simonelli, déclamant ses spoken-words en gesticulant tel un chaman possédé… Mais non. Point de toute cette débauche sonique dans « Output Negative Espace. Seuls correspondent par rapport à cette prestation les passages intimistes, posés, et calmes, annonceurs de la furie à venir. Ainsi, ce deuxième album des quatre San Fransiscains reste dans la lignée de leur premier effort, « End Note » : deux guitares, une batterie, et un chanteur, parlant ses textes au lieu de justement les chanter. Avec une telle formation, on pourrait s’inquiéter au niveau de l’épaisseur du son, mais Enablers œuvre dans un style si particulier, si personnel, que cette absence ne se fait absolument pas remarquer, et devient presque une force pour le quatuor. En effet, les mélodies tissées par les deux six cordes, souvent faites d’arpèges, s’entrecroisent, se complètent, rappelant Slint par moments pour la pureté du son. Et si quelques mélodies peuvent parfois paraître lumineuses (« Mediterranean », « Sudden Inspection »), elles sont souvent porteuses d’une tristesse sous-jacente. Mais bien sûr, Goldring et Thompson -les deux guitaristes- peuvent également torturer leur guitare, faisant alors exploser la tension soutenue pendant les passages les plus calmes. Cela peut alors rappeler June Of 44 lors des passages les plus électriques, les plus tourmentés. C’est d’ailleurs, le plus souvent, dans ces passages là que Simonelli se tait pour laisser plus d’espace à la rage que délivrent les autres instruments.
Pete Simonelli, le vocaliste de ce quatuor, pièce maîtresse de l’originalité de ce combo , déclame ses textes d’une voix chaude, apaisée, mais pouvant se durcir sur les passages les plus agressifs. Il s’accorde parfaitement à la tonalité sombre du son d’Enablers, en particulier sur les passages intimistes, presque jazzy (« On Monk »), et c’est bien lui qui nous guide à travers le voyage que constitue « Output Negative Space » . Pas besoin d’ailleurs de comprendre ce qu’il raconte pour pouvoir se construire une histoire à partir de son imaginaire. Et je ne pouvais omettre de citer Joe Burns, fabuleux batteur: d’une souplesse incroyable, il complète parfaitement l’ambiance mélancolique et tendu des mélodies tissées par les deux guitares. Effleurant ses cymbales, caressant ses toms, il sait aussi maltraiter sa batterie dans les moments les plus opportuns, toujours pour un parfait rendu.

Ainsi, Enablers nous livre là une superbe suite à l’étrangement nommé « End Note », toujours dans la même lignée de celui-ci. Jamais ennuyant, toujours prenant aux tripes, il est certain que vous ne regretterez pas l’acquisition de cet album.

Enablers – Output Negative Space (2006, Neurot Recordings)

  1. Five O’clock, Sundays
  2. Up
  3. On Monk
  4. Mediterranean
  5. Output Negative Space
  6. For Jack: A Phillipic
  7. Sudden Inspection
  8. 1939
  9. Ghosting

MP3: Enablers – Sudden Inspection

Myspace: Enablers

Publicités

~ par Pacush Blues sur 14 avril 2008.

Une Réponse to “Enablers: « Output Negative Space »”

  1. Album superbe et groupe génial qui aurait pu être signé chez Touch and Go. Je suis tout à fait d’accord avec ce qui a été dit (et bien dit) dans cette chronique, notamment pour les comparaisons faites à Slint et June of 44. Le chant me fait penser à celui de Lee Ranaldo (souvent très proche du spoken words lui aussi) sur des chansons comme Small Flowers Crack Concrete.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :