Deerhunter

Deerhunter

Définitivement l’un des meilleurs groupes que j’ai découvert en 2007. Je n’ai pas encore écouté leur premier album (j’ai entendu dire qu’il était assez différent et surtout beaucoup moins intéressant que Cryptograms…), mais leur second, Cryptograms, donc, est réellement génial.

C’est un disque assez schizophrène, dans la mesure où il alterne plages très expérimentales et ambientes (à l’image des productions « habituelles » de Kranky – si l’on peut vraiment parler d’habituel pour ce label défricheur) et morceaux beaucoup plus pop (plutôt placés à la fin du disque d’ailleurs), le tout dans une atmosphère complètement mélancolique. Cette alternance se retrouve même parfois au sein des morceaux, puisque des pistes commençant sur des mélodies pop magnifiques se terminent parfois un déluge bruitiste presque shoegaze, à l’image par exemple de Spring Hall Convert. La mélancolie, la tristesse de Cryptograms se ressent jusque dans son livret, composé de textes (non chantés sur l’album, il me semble) qui semblent décrire la détresse d’une personne. Enfin, Cryptograms, excellent de bout en bout, contient de plus des perles de pop mélancolique, en particulier le splendide Heatherwood, dernier morceau de l’album et sorte de conclusion parfaite, sans doute l’une des plus belles chansons de l’année passée.

Deerhunter a bénéficié d’une certaine hype l’été dernier, en grande partie en raison du blog controversé du groupe et des diverses déclarations de Bradford Cox (que l’on peut considérer comme le leader de Deerhunter), qui ira jusqu’à insulter la musicienne/productrice surproductive Samara Lubelski (dont le premier album est sorti récemment chez The Social Registry) qui avait enregistré l’une de leurs sessions – Cox s’est ensuite excusé et a retiré ses propos quelques mois plus tard. Le groupe a pourtant fini par se dissoudre – dans un premier temps, la raison invoquée était justement toute cette excitation autour du groupe, même si dans une interview récente à Pitchfork, Cox nie cette version -, ou plutôt est rentré en hiatus. L’un des guitaristes a quitté le groupe, cependant un nouvel album, Microcastle, sortira tout de même durant l’année 2008. Quand à Bradford Cox, il sortira le premier album de son projet solo Atlas Sound, Let The Blind Lead Those Who Can See But Cannot Feel , le 18 Février prochain. L’avenir de Deerhunter est pour le moment incertain, des concerts sont toujours annoncés, mais le groupe est tout de même officiellement en pause…

Deerhunter – Cryptograms (2007, Kranky)

  1. Intro
  2. Cryptograms
  3. White Ink
  4. Lake Somerset
  5. Providence
  6. Octet
  7. Red Ink
  8. Spring Hall Convert
  9. Strange Lights
  10. Hazel St
  11. Tape Hiss Orchid
  12. Heatherwood

(en vinyle, Cryptograms comporte 4 morceaux supplémentaires, publiés en CD sur l’EP Fluorescent Grey)

Publicités

~ par SyrFox sur 22 janvier 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :