Black Dice: « Load Blown »

Black Dice - Load Blown

Passé complètement inaperçu à côté de la tornade Radiohead en Octobre (je précise cela-dit que j’ai trouvé In Rainbows assez bon), Load Blown aurait mérité beaucoup plus d’attention qu’il n’en a eu au final, car il s’agit – à mon avis – d’un des meilleurs albums de 2007.

En effet, là où les précédents albums de Black Dice étaient réellement très expérimentaux, en présentant une musique déstructurée et agressive, Load Blown est un disque beaucoup plus accessible que ses prédécesseurs. Black Dice y a conservé ses sonorités abrasives, presque harsh-noise par moment, et sa superposition de couches sonores bruitistes, mais s’en sert ici pour créer des morceaux que l’on pourrait presque qualifier d’electro-pop noisy. Tous les morceaux de l’album ou presque sont des singles en puissance, ce qui est explicable par le fait que la plupart de ces morceaux ont déjà été publiés sur des EPs publiés l’an dernier. C’est peut être d’ailleurs pour cette raison que, contrairement aux précédents albums de Black Dice qui, selon moi, contenaient toujours quelques passages moins intéressants et plus lassants, on ne trouve rien dans ce disque qui puisse paraitre un peu trop long ou simplement de trop: Load Blown parvient à garder sa dynamique tout au long de ses dix morceaux.

Black Dice

Sans compter que Black Dice nous offre ici en ouverture deux des meilleurs morceaux de 2007: Kokomo tout d’abord – dont la vidéo, premier clip officiel de Black Dice, est tout aussi excellente que morceau -, qui ouvre magistralement l’album avec sa basse énorme et ses sonorités presque technos l’accompagnant, et surtout Roll Up, un morceau fantastique de plus de 7 minutes, et dont la « mélodie » principale est une sorte de bruit abrasif qui vous rentre dans la tête et n’en ressort plus (un peu à l’instar du son de didgeridoo du Let’s Not Wrestle Mt. Heart Attack de Liars).

Ce nouvel album de Black Dice confirme également la très grande forme du label Paw Tracks en ce moment, qui enchaine chef-d’oeuvre sur chef-d’oeuvre: en 2007, en plus de Black Dice, ce label a publié les splendides albums de Panda Bear (jugé meilleur album de l’année ou parmi les meilleurs par à peu près tous les journalistes), Avey Tare & Kria Brekkan, Eric Copeland (membre de Black Dice, d’ailleurs) – sans compter qu’Animal Collective, dont Panda Bear et Avey Tare sont des membres, a également publié Strawberry Jam, autre album de l’année 2007, chez Domino cette foi -, quand à 2008, l’année s’annonce à nouveau bien chargée, puisque Paw Tracks s’apprête déjà à publier le nouvel album d’Excepter, ainsi que celui de Rings (anciennement First Nation).

Black Dice – Load Blown (Paw Tracks, 2007)

  1. Kokomo
  2. Roll Up
  3. Gore
  4. Bottom Feeder
  5. Scavenger
  6. Drool
  7. Toka Toka
  8. Cowboy Soundcheck
  9. Bananas
  10. Manoman

Black Dice: Kokomo (vidéo)

Publicités

~ par SyrFox sur 22 janvier 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :